Bilan et interviews d’éditeurs par Total Manga

Pas vraiment un article habituel aujourd’hui, juste une envie de partager un lien vers un dossier assez intéressant, pour ma part en tous cas. Du moins assez pour ne pas en faire un simple tweet ignoré par 3/4 des gens. J’aurais pu faire une analyse du contenu, mais je suis malheureusement en pleine période d’examens donc ce sera au mieux pour une prochaine fois. Il s’agit du dossier de Total Manga, j’avais un à priori sur ce site avec son concours mais les questions posées sont pertinentes et les réponses des éditeurs sont intéressantes (ici Kaze avec Raphael Pennes et Tonkam avec Pascal Lafine). On a ainsi un point de vue professionnel en dehors du discours fermé habituel des éditeurs sur internet. On prend un peu mieux conscience de l’évolution du manga en France, notamment de son avancé difficile sur le marché du numérique. Mais aussi de la transformation de son public, divisé entre les consommateurs plus jeunes surtout focalisés sur les grosses distributions et qui font la loi du marché actuel, contre les lecteurs plus ancrés dans le manga depuis quelques années et qui vieillis. Enfin, c’est une idée grossière car c’est en oubliant certains lecteurs comme les adultes qui ne sont jamais passé par des licences dans leur jeunesse mais qui apprécient des bouquins comme ceux de Jirō Taniguchi (谷口 ジロー) et quelques autres. Il y a aussi quelques question sur ce que pourrait devenir le manga papier et les librairies spécialisées qui y sont attachées.

Peut-être pas intéressant pour tous (notamment pour ceux qui suivent le marché de prés depuis quelques années) mais je pense que ça vaut le coup d’œil. A voir ici.

J’en profite aussi pour vous linker une discussion intéressante sur l’anime [C] en anglais.

7 réponses à “Bilan et interviews d’éditeurs par Total Manga

  1. faudrait que je mate C tiens, l’analyse semble intéressante.

    Manga News avait fait quelques interviews intéressante l’année passée ou ya 2 ans, interviewant notamment Gregoire Hellot et Dominique Verret.

  2. Pour résumer leurs interventions, ça sent un peu le « ouin c’est la criiiiise » ; un refrain sorti depuis des lustres… A les entendre, les lecteurs passionnés n’ont plus qu’à se mettre au japonais où à s’acheter un ipad. Manque de pot, le premier qui touche à mon format papier, c’est coup de boule direct.

  3. Gemini, c’est un point de vue minimaliste que tu nous sers là, du moins de la même manière dont tu illustres leurs propos. Je pense plutôt qu’ils font preuve d’un peu de recul sur la situation, même si ils restent avant tout des gens qui bossent dans des maisons d’édition. Sale psychorigide ! :p

  4. – c’était mieux avant
    – le scan nous fait perdre la moitié de notre chiffre d’affaire
    – les bonnes séries ne se vendent pas
    – il y a des trolls sur internet
    Ces mecs sont des puits de sagesse, vraiment. Ils sont surtout totalement désabusés. Ce qui m’inquiète tout de même le plus dans leurs propos, c’est la fermeture des librairies spécialisées. Parce que personnellement, j’y tiens.

  5. Tu caricatures leurs propos comme il t’arrange, je ne dis pas qu’ils disent le contraire, mais l’interview ne se résume pas seulement à ça. Tu omets par exemple la manière dont ils tentent de s’adapter comme ils le peuvent au marché. Ah bien sûr ce n’est pas très neuf, mais ils ne changent pas de stratégie commerciale à tout va. Puis ce n’est pas parce que toi tu n’apprends rien (ou tu ne sembles rien vouloir apprendre) ici que l’intervention est mauvaise. Encore une fois, tu devrais éviter de donner un raccourcis minimaliste d’une interview.

  6. Intéressant, et moins chiant que la partie de Pennes (on aurait dit une campagne de pub sa partie).
    C’est regrettable mais il a raison sur pas mal de points.

  7. Salut Jevanni,

    Content que ça t’ai intéressé et merci pour lien !

    Ce sont des interviews très sympathique à réaliser en tout cas. Pour une fois, quasiment rien n’est coupé au montage à part des tournures de phrases maladroites ou du language parfois familier qui est reformulé par les éditeurs eux-mêmes.

    Néanmoins le dossier est encore bien loin d’être achevé, et d’autres éditeurs viendront derrière. Ki-oon est en cours de validation et une autre série de 3 est en réflexion pour la seconde partie de 2011 en plus d’une team de scantrad… Et ça continuera tant qu’il restera des questions intéressantes à poser et des directeurs éditoriaux sans trop de langue de bois…

    Pour ceux qui ont apprécié je vous conseille les podcast de mangavore saison 2 qui ne sont pas mal du tout eux aussi…

    J’attends ton analyse en tout cas, il est probable que je m’y essaye aussi sur Paoru.

    Bon courage pour les exams !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s