Interview avec Mangawebstore

J’en avais déjà parlé dans cet article et j’en ai donc profité pour tenter d’avoir une petite interview avec l’un des patrons qui se cachent derrière le site mangawebstore, qui je le rappelle est une nouvelle figure du VOD dans l’animation et qui propose quelques éléments à ce jour innovants. Voici donc la dite interview :

Q. Peut être serait-il intéressant tout d’abord de nous parler de vous et de comment vous avez connu l’animation japonaise.

F.L : Je suis Franck LALOUPO, directeur et co-fondateur de la société VIVATHINK et de la plateforme de téléchargement légale  Mangawebstore.com. Diplômé en Marketing & ebusiness, voici mon parcours : Webmaster chez rueducommerce.com, Webmaster/Webdesigner Freelance, puis réalisateur et producteur de programme de Sport Extrême urbain (DVD et WebTV).

Q. Comment vous est-il venu à l’idée de réaliser Mangawebstore ?

F.L :A l’origine mon frère « Serge » (directeur et co-fondateur également) et moi-même voulions réunir toutes nos passions dans un seul et unique projet. L’animation japonaise, la diffusion et  la création de site web. Ce qui était certain c’est que nous partions sur un site 100% Animation Japonaise.
A l’époque, la seule offre 100% mangas, 100% Web, 100% numérique était l’offre illégale. L’idée était donc de proposer une alternative et de rattraper le retard de l’animation japonaise dans le domaine.

Q.  Comment voyez-vous le marché de l’animation en France ? Malgré le fait qu’il semble se dégrader au cours du temps, nous restons tout de même le 2ème marché mondial !

F.L : Contrairement à ce que nous pouvons lire un peu partout, le marché de l’animation en France ne se dégrade pas, il change. C’est la compréhension du consommateur d’animé qui a mis du temps à évoluer.
Streaming, download, fansub, dvd, blu-ray, Gratuit, Payant…,  je comprends que le Fan soit un peu dérouté. Mais bon, quelque chose me dit que tout cela va s’éclaircir.

Q. De cela découle une autre question : Pensez-vous que le streaming est la solution aux problèmes présents ? Peut être même la solution de vente sur Internet pourrait-elle remplacer le format DVD (ou du moins devenir la part majoritaire) ? N’y aura-t-il pas concurrence entre le support DVD et la VOD ?

F.L : Le Streaming  n’est pas la solution aux problèmes présents. C’est tout simplement un mode de consommation différent mis sur le devant de la scène par Youtube. Le streaming est venu combler l’absence d’animés à la Télévision, c’est ce qui explique pour moi le développement récent des plateformes de streaming.
La vente sur internet (Téléchargement définitif) pourrait à terme remplacer DVD si tout le monde persiste à croire que la VOD est la solution à la chute des ventes DVD. Le vrai problème du DVD c’est l’arrivée du BluRay et la stratégie de Sony qui rêverait de l’éradiquer pour imposer son nouveau support.
Nous sommes la génération du tout numérique et pour la plupart le DVD est devenu un produit de collectionneurs.  Je ne pense pas qu’on se passera du support physique dans les années à venir mais l’arrivée du BluRay dans l’animation Japonaise me semble indispensable pour relancer le marché.
Y a-t-il une concurrence DVD/VOD : Clairement NON, l’offre VOD se développe, l’offre DVD doit simplement s’adapter. Rappelons que la quasi-totalité des droits VOD sont détenus par les Editeurs DVD.
Nous ne sommes que des distributeurs et finalement la VOD ne fait que répliquer le modèle de son aîné.

Q. Votre site propose d’acheter des épisodes directement et non pas simplement de les regarder en streaming. Cela inclut des problèmes techniques ? Pensez vous que ça représente l’évolution que devrait prendre le marché de la diffusion sur Internet ?

F.L : Effectivement ce choix inclut des problèmes techniques, entre autres les limites d’accès à notre service de téléchargement légal. Actuellement le service de téléchargement définitif est réservé aux utilisateurs de PC et Internet explorer.  Nous travaillons actuellement sur une Version 2 du service Mangawebstore. Cette version vous permettra à tous de profiter du catalogue de nos partenaires en téléchargement légal. Vous pourrez donc acheter directement des épisodes depuis votre MAC et votre PC. D’autres innovations sont à venir, nous ne manquerons pas de vous en faire part au moment venu.
L’achat direct et définitif représente l’évolution que devrait prendre le marché de la distribution sur internet. C’est un modèle qui a fait ses preuves et qui séduit les internautes français fans d’animation.

Q. Les solutions de VOD sont en train d’émerger de toutes parts entre les éditeurs qui développent leurs propres solutions ou qui s’inscrivent dans une plateforme plus globale. Vous ne craignez pas un embouteillage ?

F.L : C’est  vrai qu’en un an, les Editeurs Français ont été très réactifs. Ils se sont tous adaptés en proposant chacun à ça manière une offre VOD de qualité. Gratuit, payant, streaming, download, tous ces modèles correspondent à des besoins et à des contraintes différentes. Chacun a ça place et personnellement je trouve cela logique et assez rassurant pour le marché que les éditeurs proposent des solutions VOD.
Cependant, il est important pour les internautes consommateurs de Japanime en ligne (VOD) puissent se retrouver sur une plateforme indépendante qui réunit l’offre de tous les éditeurs Français.  C’est important pour nous et cela va contribuer au développement de la VOD en France.

Q. Vous n’êtes pas éditeur, cela rend-t-il votre travail pour trouver des licences difficile à exploiter ?

F.L : Non, il le facilite même dans un sens. Nous sommes distributeur VOD et entendons le rester. L’Edition est un métier et la distribution en est un autre. Nous vous annoncerons sous peu l’arrivée des licences d’un nouvel Editeur. La Version 2 de  Mangawebstore sera un réel tournant dans  la distribution d’animés sur Internet.

Q. Dans l’idéal si votre société fonctionne bien, vous pourriez même devenir éditeur ! C’est une évolution que vous souhaitez ?

F.L : Non ! Des évolutions sont prévus mais je le dis et je le répète VIVATHINK est et restera un distributeur VOD.  KAZE, DYBEX, KANA, BEEZ, BLACK BONES, WE ANIM et les autres font très bien leur travail. Je pense que cela nous permettra de rester proche des fans et des amateurs d’animation japonaise.
Q. Dans la même veine, peut-être vous pourriez nous expliquer comment cela fonctionne. Est-ce plutôt vous qui demandez de proposer tel ou tel série d’animation sur votre plate-forme ou est-ce un choix de l’éditeur ? Vous devez sûrement avoir des séries que vous souhaitez vendre !
Les deux cela dépend des Editeurs, des titres et de nous. Effectivement il y a des séries que nous souhaitons vendre, en tant que fan d’animation, il y a certains titres que j’affectionne particulièrement.

Q. Dans la même idée, sous quels choix choisissez-vous de proposer une série en streaming ou en vente sur Internet ? Aussi, il peut paraître étrange qu’une série est ou en streaming ou en vente, pourquoi pas les deux ? Expérimentation ou volonté de faire cohabiter des modèles économiques divergents ?

F.L : Mangawebstore est un service de téléchargement définitif, selon l’Editeur nous pouvons proposer une série en streaming 48h et/ou en téléchargement définitif.

Q. Quels sont vos plans d’avenir ? Certes vous cherchez à faire évoluer votre catalogue mais dans une direction précise ? Peut-être avant tout dans des séries qui fonctionnent bien en France comme Naruto ou plutôt dans des séries ayant moins de succès ?

F.L : Je vais me répéter mais chaque mode de diffusion est différent. Un succès TV peut être un échec DVD, un échec DVD devenir un succès VOD et inversement. Concernant nos plans d’avenir, l’actualité de Mangawebstore c’est le lancement de la version 2, prévu pour cet été et l’arrivée de nouveaux Editeurs sur la plateforme.

Q . Pensez-vous que le développement des offres légales à l’international, en l’occurrence en France, peut peser sur l’évolution de l’animation japonaise ?

F.L : Oui. C’est mon sentiment mais les Editeurs sont les mieux placés pour répondre à cette question.

Q. Peut être le streaming est une méthode plus aisée pour proposer un anime inconnu ou atypique ?

F.L : Gratuit ou payant ? Streaming ou download ? Ce sont les questions à se poser lorsqu’on commercialise un animé inconnu ou atypique. Personnellement je ne crois pas trop au modèle du gratuit rémunéré par la pub. Vous verrez que dans peu de temps ceux qui proposent du gratuit reviendront d’une manière ou d’une autre au modèle payant… (A suivre…).

Q. Question un peu engagée, que pensez vous du fansub en tant que commerçant d’anime sur Internet ? Vous jouez un peu sur le même terrain du coup ! Certains téléspectateurs sont même confus.

F.L : NON, nous ne jouons pas sur le même terrain mais il est vrai que le Fansub ne nous facilite pas la tache.  Certains apprécient, d’autres détestent… toujours est-il que c’est un phénomène qui existe.  Ce que je trouve dommage c’est que les Fansub Team ne s’arrêtent pas à la simple découverte d’un anime (les 2, 3 premiers épisodes…).
Personnellement, le Fansub ne m’inquiète pas plus que cela, en créant Mangawebstore, nous savions très bien que le Fansub et le piratage existaient. Notre démarche est simple, nous distribuons de l’animation japonaise pour les Fans et les amateurs d’animation.
J’estime que dans l’animation, les Editeurs fond pas mal d’effort pour s’adapter ce qui n’est pas le cas dans d’autres domaines.  Le Fansub a d’une certaine manière comblé une absence d’offre Internet à un moment donné mais aujourd’hui une offre légale s’organise, Gratuit, payant, simulcast, streaming, download… très honnêtement cela commence à devenir intéressant pour les fans.

Q. Peut être avez vous quelque chose à rajouter pour la fin.

F.L : Merci. J’espère avoir répondu à vos questions de manière claire et concise.

La V 2 du service Mangawebstore est prévu pour cet été, au programme : de nouveaux éditeurs, de nouvelles fonctions, un téléchargement définitif compatible MAC et PC (Firefox, Opéra, safari, IE8…) et bien entendu de nouvelles séries.

Je remercie avant tout Franck LALOUPO pour avoir accepter cette interview ainsi qu’Afloplouf de Anime-kun pour l’aide qu’il a apporté dans cette démarche.

3 réponses à “Interview avec Mangawebstore

  1. C’est pas plutôt sur le marché du manga seulement et pas sur le marché de l’anime qu’on est deuxième ? Non parce que quand on voit la masse d’anime disponibles sur le marché états-unien, y a de quoi se poser des questions… Enfin bon, j’ai pas les chiffres. ^^ »
    Autre chose, il manque un truc dans cet article : un lien vers le site web de mangawebstore. C’est pas difficile de le trouver, mais ce serait appréciable de ne pas l’oublier.😉

  2. Non on avait posé la question il y a peu et j’avais compris qu’il s’agit bien des deux. Sinon pour le lien sur le site mangawbstore, il suffit de passer sur l’article lié où il y en a un.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s