Informations sur le projet de la JaniCA

J’ai déjà voulu en parler, j’avais même twitté un moment une news de ANN sur le sujet mais maintenant qu’on a un peu plus d’informations complémentaires, il est intéressant de regarder de plus près ce projet. J’en avais parlé dans un ancien article, la JaniCA (Japan Animation Creators Association) est un groupe constitué par plusieurs personnalités travaillant dans l’animation et luttant pour défendre leur profession, qui est en ce moment clairement  dans la précarité (des animateurs payés 900 euros/mois pour des horaires interminables). Cette association est actuellement en train de monter un projet pour aider et former des nouveaux animateurs de talents à travers des courts métrages financés par le gouvernement grâce à son agence des affaires culturelles. Il y aura 4 court métrages de 23 minutes et ayant chacun un budget total de 38 millions de yen, en fait ce budget représente ce que donne le gouvernement, il peut être plus important mais les frais sont alors à la charge du studio qui s’en occupe. Quatre studios sont concernés : Ascension, Telecom Animation Film, P.A. Works et Production I.G. Ces studios ont été choisis parmi 60 autres pour leur volonté continue de former de jeunes animateurs, le fait qu’ils ont déjà eu des résultats dans la production d’animation et qu’ils soient basés au Japon. A savoir que la JaniCA n’est pas intervenu dans le choix de ces studios, le choix a été réalisé par un comité composé d’experts dans l’industrie de l’animation jugeant sur plusieurs critères que je vais réduire grossièrement en trois parties :

  1. Les animateurs inclus dans le projet. Bien évidemment le projet doit rester dans l’optique de la démarche et ainsi proposer des jeunes animateurs. Il ne faut pas seulement s’imaginer la tête de liste mais aussi des animateurs clés (environ une 40e). Il faut aussi que les animateurs expérimentés jouent un rôle prédominant de formateur (3 animateurs expérimentés en keyframe au minimum), y compris le directeur du projet.
  2. Il faut que le studio possède un savoir faire capable de fournir une formation adaptée pour ces jeunes animateurs. Ils observent ainsi les conditions du studio, son matériel et son savoir technique.
  3. Ils jugent la qualité du projet en lui-même. Lors de la proposition du projet par les studios, la commission avait déjà en main le script de la production, des ébauches de character design ainsi que le storyboard d’une preview d’une minute de la série.

A noter aussi que :

  • Les animateurs choisis ont au minimum un an d’expérience dans le métier de l’animation, il s’agit bel et bien de promouvoir des animateurs prometteurs, pas des animateurs à la sortie de leur formation.
  • Cela doit être des court métrages originaux, donc pas de production à partir d’un autre support comme un light novel ou un manga.
  • L’ensemble de la réalisation de ses métrages doit être réalisé au Japon et dans les studios appropriés. Auquel cas il y aurait des problèmes dans la réalisation, le studio Anitus Kobe, un studio avec 25 animateurs et 10 coloristes co-fondé par Wish et la JAniCA fera office de studio de soutient.
  • Les productions auront peut-être l’opportunité d’être proposées sur la chaîne de télévision NHK.

Les objectifs de ce projet

Ce projet a plusieurs objectifs : Tout d’abord il a pour but essentiel de former et de compléter l’expérience de ces jeunes animateurs, et notamment pour ces animateurs qui ne sont qu’animateur clé. Il a ainsi pour objectif joint de favoriser cette démarche de formation à l’intérieur d’un studio et ainsi de promouvoir la formation que l’on pourrait dire « par apprentissage » pour la rendre plus évidente au sein des studios. Dans cette idée, il y aura la formation d’une commission qui va juger l’efficacité de cette apprentissage en observant tout le long de la création des court-métrages l’évolution de ces jeunes animateurs. Le but est aussi d’offrir l’opportunité à un directeur de réaliser un script original alors que la tendance actuelle est surtout de réaliser des animes dont le script provient déjà d’un autre support, pour une question avant tout financière.

Le projet a aussi pour but de formaliser la réalisation de contrats pour les animateurs clés et les studios de sous-traitances, quelque chose qui ne se réalise en réalité que peu. Dans la même veine, ils vont tenter de mieux respecter les calendriers de production.

La distribution du budget

La somme de 38 millions a été allouée car la production doit être d’une qualité supérieur à celle d’un épisode d’une série TV. A savoir qu’un épisode d’une série TV coute environ 10 à 12 millions, et entre 20 et 30 millions pour un épisode spécial. Le studio doit aussi financer l’opération marketing, la création de la bande-son et les frais de pré-production.

Chaque animateur doit recevoir approximativement la somme qu’il recevrait en tant qu’animateur pour une série TV, mais doit recevoir assez d’argent pour ne pas a avoir à faire de jobs à coté pour vivre.

Les différents staffs

J’ai réalisé ici un tableau avec quelques informations sur les quatre projets présents, notamment sur le réalisateur et le producteur de chaque staff.

Studio Nom provisoire du projet Réalisateur Producteur

Ascension

Kizuna Ichigeki
(キズナ 一撃)

Hongo Mitsuru (本郷みつる) : A travaillé sur de nombreuses séries pour enfants comme Crayon Shin-chan Mogi Hitoshi (茂木 仁史) : A bossé en tant que producteur sur des multiples films (7) de Crayon Shin-chan ainsi que sur le film Un été avec Coo.
Telecom Animation Film Ojiisan no Lamp

(おじいさんのランプ)

Takiguchi Teiichi (滝口 禎一) : A travaillé sur Kara no Kyoukai ainsi qu’animateur clé sur Amer béton. Takeuchi Koji (竹内 孝次) : Producteur de deux films de Lupin ainsi que producteur de

Uninhabited Planet Survive.
P.A. Works Bannou Yasai Ninninman

(万能野菜 ニンニンマン)

Yoshihara Masayuki (吉原 正行) : A travaillé dans la série Eden of the East ainsi que dans le film associé, mais aussi dans le film Ghost in the Shell et animateur clé dans la série. Horikawa Kenji (堀川 憲司) : Producteur de la série Angel Beats ! de cette saison, ainsi que des autres prod. du studio : Canaan et True tears.
Production I.G Tansu Warashi

(たんすわらし)

Kise Kazuchika (黄瀬 和哉) : Directeur d’animation, animateur et character designer. Il a bossé sur des films comme The end of Evangelion ou You are [not] alone mais aussi sur des films Patlabor ou Ghost in the Shell. Terakawa Hidekazu (寺川 英和) : Producteur de six productions dont Shoka ainsi que sur le film de Tales of Vesperia. Mais surtout producteur de Jin-Roh : La brigade des loups !

Le studio Ascension reste le mystère du jour et semble totalement nouveau dans le paysage. Il semble que ce studio soit celui qui a bossé en tant que producteur du film Colorful. Aussi intéressant pour le studio P.A Works qui n’est pas si vieux que ça et qui a signé que récemment sa 3ème vraie production avec Angel Beats, après le plutôt moyen Cannan. Telecom Animation Film est quant à lui plutôt un studio qui réalise de la sous-traitance et quelques productions pour enfants. En comparaison, le studio Production I.G est bien le plus imposant et est celui qui semble avoir le plus d’expérience dans le métier. Il ne nous reste maintenant plus qu’a voir ce que vont donner ces projets au final ! Wait & see.

Sources : Les différents rapports de la JaniCALe blog 2chanAnime News Networks et les fiches associées

4 réponses à “Informations sur le projet de la JaniCA

  1. Pingback: Ichirin-sha : Un film prometteur « Jevanni's blog

  2. Pingback: Projet de la Janica : Session 2010 et informations sur cette année « Jevanni's blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s