Mes makis maison

Hey ! Ça fait un petit moment que j’ai posté sur mon blog. Aujourd’hui un ptit article sur des productions maison, histoire de vous donner envie à mettre vous aussi la main à la pâte à votre tour. Avec ma copine on tente parfois quelques recettes japonaises, on a tenté les melon-pan de Soviet mais le résultat n’était franchement pas terrible (c’était sec et assez fade). On est alors partit à la recherche de recette pour sushi et on tombé sur une recette qui donne un résultat semblable à des makis. Après un essai, voilà la recette et nos avis.

Let’s Go !

Pour commencer, procurez-vous les ingrédients convenables que vous pourrez trouver dans un supermarché ou un magasin spécialisé. Il vous faut :

  • Du riz rond japonais (du riz collant)
  • Du vinaigre de riz
  • Des noris (algues séchées vendues souvent en paquet de 10)
  • Du poisson (ici du saumon)
  • Un avocat
  • Un makisu (mais un set de table peut aussi faire l’affaire)
  • De la sauce soja si vous en avez envie
  • Entre 2 et 3 heures de votre emploi du temps surchargé
  • Du célo (film transparent)

De notre coté, on a utilisé 500 grammes de riz et environ 200 grammes de poissons pour réaliser 5 rouleaux. On en a eu pour environ 20 euros le tout et ils nous restent encore de tous les ingrédients pour en refaire. Pour le début, il faut préparer le riz. Ici on a suivi la recette de ce site, un peu longue mais qui semble donner un bon résultat. Lorsque vous nettoyez votre riz au début, ce n’est pas grave si l’eau n’est pas totalement claire car sinon vous risquez d’y passer tout l’aprem. Comme on avait pas la même dose de riz que dans la recette, on a mis 60 cl d’eau, 6 cuillères de vinaigre, 4 cuillères de sucre et 3/4 d’une cuillère à soupe de sel. La préparation était assez bonne mais ceux qui aimeraient quelque chose de sucré devraient y rajouter bien plus de sucre ou même carrément changer de sauce. Comptez bien 1 heure pour faire le riz, entre la cuisson et le repos du riz. Aussi, lorsqu’à la fin vous rajoutez l’assaisonnement au riz, pensez bien à tourner le riz entre temps pour que l’ensemble absorbe la sauce et pas uniquement une partie. Le coup de l’éventail et sûrement plus sûr mais si vous êtes pressés comme nous, utilisez un ventilo pour refroidir le riz (on avait l’air malin).

Une fois le riz préparé, on peut s’attaquer vraiment à la réalisation des makis. Avant de tout faire, c’est bien lorsque tous les ingrédients sont déjà prêts, il faut donc couper les tranches de saumon et d’avocat dans la longueur et de taille raisonnable (pour l’avocat, coupez dans la longueur en 4 puis coupez chaque quartier en 2). Il faut aussi préparer un petit bol avec un mélange d’eau et de vinaigre que l’on utilisera pour s’imprégner les mains afin que le riz ne colle pas. Prenez alors votre makisu (personnellement j’ai utilisé un set de table style bambou qui marchait d’ailleurs assez bien) et recouvrez le sur une face de célo (pas besoin que le morceau de célo soit trop grand, évitons le gaspillage).

Il faut alors poser sa feuille de nori sur le célo et la recouvrir de riz mais en laissant un petit espace sur les cotés et un autre un peu plus important sur le bord qui se trouve de l’autre coté afin que le riz ne déborde pas trop lors du roulage. Le bord en face de vous peut être bien recouvert par contre. Si vous voulez plus de rouleaux, mettez une couche de riz plus fine. Aussi, impregnez vous bien les mains de vinaigre pour que le riz ne colle pas trop sur vos mains.

SANY0140En rouge les limites que devrait avoir le riz sur la feuille

SANY0150Voila ce qu’il se passe si vous en mettez trop de l’autre coté

Une fois cela fait, on peut ajouter les tranches de poisson et d’avocat. Pas besoin de trop le charger mais il faut surtout bien le faire en travers sans laisser d’espace vide sinon certains makis n’auront pas les ingrédients. De notre coté on a mis les morceaux à l’arraché mais si vous voulez faire ça vraiment bien, il vaut mieux mettre une ligne de saumon à coté d’une ligne d’avocat afin que chaque maki est bien chacun des deux ingrédients au final (ça reste des makis maison tout de même). Vous pouvez ici aussi rajouter vos propres ingrédients comme du wasabi si vous en avez envie.

Commence alors le roulage, alors là c’est vraiment un peu de feeling et votre 1er maki sera sûrement moins beau que le dernier. On a personnellement trouvé un petit truc car c’est un peu ardu de faire un rouleau en un coup : Avec votre début de nori faites une sorte de rouleau à l’intérieur replié à environ la moitié de la feuille de nori. Utilisez le makisu pour bien serrer la préparation, commencer sur les cotés pour finir au milieu sinon vous risquez que votre préparation sortent sur les cotés. Une fois ça fait, déroulez légèrement ce rouleau pour réalisez le vrai rouleau, normalement avez l’espace au fond vous devrez ne pas avoir de riz qui déborde à l’extérieur du rouleau final. Pendant la réalisation, faites attention au célo pour pas qu’il rentre à l’intérieur du rouleau. Pensez à bien serrer grâce au maiksu une seconde fois puis mettez votre rouleau au frais à l’intérieur du célo pendant au moins 10 minutes. Je ne suis pas sûr mais j’ai l’impression que si vous ne laissez pas vos rouleaux assez longtemps au frigo, ils seront un peu trop mous et donc moins agréable à manger. D’un autre coté, il paraît que si on les laisse trop longtemps, la feuille devient caoutchouteuse. Donc laissez les entre 10 minutes et 1 heure je pense.

SANY0143Le 1er rouleau avant de l’enrouler totalement

SANY0147Bien serrer des cotés vers le centre

Une fois vos rouleaux réalisés, il ne reste plus qu’à les couper pour donner forme aux makis. Pour cela prenez un couteau que vous mouillez bien (histoire que la lame ne colle pas au riz), puis coupez des tranches d’environ 1cm. On a ainsi environ 10 makis par rouleau (mais ça dépend de la taille de votre nori). Arrangez les, ajoutez un peu de sauce soja par dessus si vous le voulez et il ne reste plus qu’à les manger !

SANY0155Itadakimasu !

3 réponses à “Mes makis maison

  1. Ça m’a fait rire les lignes rouges pour délimiter. La cuisine c’est une science exacte, après tout. ^^’ Bon, j’aime pas le nori, donc c’est pas pour moi.

    J’aime bien ce que tu fais, je me suis permis de te linker, si ça te dérange pas. Au plaisir de te lire…

  2. Au contraire, faudrait d’ailleurs que je créais un nouveau groupe pour linker les blogs divers moi. Oué les lignes rouges, c’est fait à l’arraché sur le pc portable, je me suis rendu compte qu’après que je n’avais pas de photo correct de cet étape.
    Merci d’avoir posté, je me demandais si cet article avait fait un flop. ^^’

  3. Le truc hyper simple et super sympa a « faire » c’est du Temakizushi (sushi roule grossierement soi-meme a la main).

    Impossible de se rater. Ce qu’il faut c’est juste differentes sortes de Sahimi en tout genre, du Nori, du Gali, du Wasabi, du shôyu et du riz…

    On etale ca sur la table dans de jolies petites assiettes et tout le monde se sert comme il veut.

    Le tout arrose de biere… ou d’un bon vin d’Alsace ^^

    Itadakimasu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s