Yuasa en dvd chez nous & gif du flipbook

Pour fêter l’annonce d’une future édition de la série Yojō-Han Shinwa Taikei (ou Tatami Galaxy) en France en DVD, voici un gif du flipbook de Yuasa. On peut remercier Beez pour avoir encore la volonté de sortir des dvd de séries qui ne seront pas forcément rentables, signant ainsi la première édition dvd d’une série de Yuasa dans nos contrées ! C’est le moment de prouver notre « fidélité » à ce réalisateur de talent, bien que YST ne soit forcément sa meilleur série pour tous. On a plus qu’à espérer que les ventes de celle-ci ne soient pas trop catastrophiques, il y a encore bien des séries de Yuasa qui mériteraient amplement une édition dvd chez nous ! J’en profite pour remercier Kyouray pour m’avoir guidé dans ce qui fut mon premier import du Japon ! :-) Lire la suite

News : Quand Kazé se fait engueuler par les japonais

C’est la dernière nouvelle du moment et on risque d’en parler pendant un peu de temps, Kazé a annoncé récemment le piratage de sa plate-forme de simulcast, signant ainsi la fin de plusieurs séries en « avant-première » sur le fansub pour Kazé. De quoi faire pleurer dans les chaumières ou en réjouir d’autres quand certains attribuaient un certain monopole à Kazé depuis son rachat par la Shogakukan (et sa filière Shuesiha) il y a maintenant un peu plus de 2 ans. Cela aurait pu même passer pour un terrible acte sans loi ni foi de pirates inhumains si il n’y avait pas eu ce genre d’articles (ou ça) 2 jours plus tôt, ce que Kazé se permet d’omettre de manière plutôt grossière. Mais lisons plutôt le communiqué :

Suite au piratage de séries diffusées en simultané avec le Japon sur le site de V.O.D de Kazé, Kzplay.fr : les ayants droits Japonais de ces séries, qui avaient fait confiance au public français ont demandé à Kazé de ne plus réaliser de simulcast sur un certain nombres de séries.

Cet acte de malveillance d’un petit nombre affectera l’ensemble de la communauté naissante autour de l’offre de vidéo à la demande légale.

Malgré la volonté des ayants-droits et du groupe Kazé de fournir un service rapide et de qualité ou tous les acteurs de la chaine de création et de production d’un animé sont rémunérés pour fournir toujours plus vite le meilleur de l’animation japonaise aux fans français, Kazé se voit dans l’obligation de supprimer purement et simplement la diffusion simultanée avec le Japon de certaines séries.

Les diffusions de séries initialement prévues et annoncés en simulcast seront dorénavant décalées de plusieurs jours voire de plusieurs semaines.

Nous rappelons aux personnes concernées par ces actes malveillants qu’en mettant à la disposition du public sans autorisation des contenus protégés par la propriété intellectuelle, tels que des traductions des dialogues d’œuvres licenciées en France ou non, vous portez atteinte aux droits de nombreux acteurs du marché de l’animation. Ceci vous exposant à d’éventuelles poursuites judiciaires civiles et pénales.

L’ensemble du groupe Kazé déplore ces actions et tient à sincèrement s’excuser auprès de la communauté inscrite et qui souhaitait profiter de ce service.

Kazé s’engage à durcir sa position pour combattre les auteurs de ces actes malveillants tout en poursuivant son action légale pour apporter le meilleur de l’animation Japonaise aux nombreux passionnés de cet univers culturel.

Ça faisait tout de même longtemps qu’on en avait pas mis une à ces rapaces inhumains, puis on les a pas citer mais quelle bande de pourris ces fansubers quand même ! Seulement il y a un petit hic dans cette histoire, c’est l’erreur de Kazé parfaitement omise par celle-ci : Le 11 octobre, l’épisode 2 de la série Persona 4 paraît sur le site de simulcast de Kazé alors même que l’épisode devait sortir sur la chaîne japonaise le … 13 octobre. Forcément et comme c’est (tristement) le résultat de toutes chaînes de simulcast, l’épisode a été téléchargé par une personne et distribué par la suite sur internet. Erreur humaine ? Mauvais bouton ? On ne saura sûrement pas trop en détail mais toujours est-il que ce qui résulte ici ne vient pas purement et simplement d’une attaque malveillante d’un otaku en manque de sa drogue dure. Il est temps aussi de prendre ses responsabilités, de ne pas accuser les autres en se lavant les mains. Maintenant nous attendrons uniquement de savoir quelles seront les séries supprimées du simulcast, mais tout mettre sur le dos des autres reste tout de même une manière bien malhonnête de Kazé de ne pas assumer ses tords.

Manga distribution, vecteur de rêve

Comme dans les animes, Manga Distribution continue à nous faire rêver, entre les animes qu’ils affichent dispos alors qu’ils ne le sont plus, les newsletters trompeuses et tant d’autres choses. Ça part d’une bonne intention, et à chaque fois on y croit 15 secondes avant de se rendre compte que la retombé est à la hauteur de l’espérance. En fait, Manga Distribution, ce sont des grands moralistes qui assument leur rôle jusqu’au bout ! Ce sont des vrais martyrs de la bonne cause, qui attirent toutes les foudres. Mais un jour le monde comprendra, Zack Snyder fera un film sur eux et on se souviendra de MD, qui s’est dressé contre les prix imposés en proposant leurs produits aux noirs, en tentant de vendre des produits sans licence pour propager une vraie passion, et qui a été haït de manière incompréhensible par des idiots qui n’ont rien compris. Mais ils s’accrocheront jusqu’à la fin, pour qu’une fois la vérité soit restaurée, que vos petits-fils comprennent l’erreur de leurs ancêtres, quitte à passer par là ils en sont. En attendant j’ai reçu un DVD sur 4 la semaine dernière et ils m’ont encore donné de l’espoir pour rien aujourd’hui. Alors oui … 30 euros c’est déjà très correct, mais osez me dire que foutre un faux prix n’a pas été fait exprès, j’ai de plus en plus de mal à croire la défense de MD. Mais pourtant il est tant difficile de boycotter cette entreprise qui a fournit une bonne partie de mon animeteque.

Ce billet est un pur anti-tweet !

Quelques animes de la nouvelle saison

Un petit article pour parler rapidement des dernières découvertes de cette semaine de mon coté, et qui seront sûrement les animés que je regarderai pour cette saison d’hiver. On a donc au rendez-vous Level E, Fractale ainsi que Hourou Musuko et la nouvelle saison de Kimi no todoke. Je tiens tout de même à dire avant de commencer que j’ai évidemment vu qu’un épisode de chaque série, donc ça reste très flou comme avis pour ces séries.

Level E

Studio : David Production / Pierrot

Réalisateur : Toshiyuki KATO (加藤 敏幸)

Yukitaka Tsutsui est un étudiant qui vit dans un appartement en rejoignant un lycée dans le but de faire du base-ball. En arrivant dans son appartement il découvre un inconnu qui porte déjà ses affaires et se déclarant être un alien. S’en suit alors une suite de problèmes à cause de cet alien en réalité amnésique, mais aussi de découvertes le concernant.

Une adaptation d’un petit manga de Yoshihiro Togashi (冨樫 義博) de 3 volumes. Plutôt loin de son manga Hunter X Hunter, l’animé est davantage comique qu’autre chose. Les deux studios semblent nous proposer ici un anime sans grande prétention ni grandes qualités mais qui sait jouer son rôle, tout n’est pas drôle mais certains passages sont tout de même plutôt sympa, tout particulièrement dans les réactions du personnage Yukitaka. Tout comme le reste, l’animation est de bonne facture tout en restant dans les styles très habituels, l’opening est par contre très bien foutu ! Une série qui passera peut-être agréablement le temps mais qui ne révolutionnera sûrement pas le style. Pour avoir lu des résumés des autres tomes, on a à mon avis de quoi avoir des bons moments pour la suite. Reste à voir comment ça va se passer.

Note débile : Il paraît que le E de level E viendrait du fait que Togashi aurait cru que alien commençait par un E. Il aurait même pas vérifié avant de publier ?

Lire la suite

Ichirin-sha : Un film prometteur

Cela faisait un peu longtemps que j’avais réagi sur une news, mais il faut avouer que celle-ci m’a vraiment agréablement surpris. On en avait déjà un avant-goût lors du TAF2010 où le producteur de la série Hiroaki Takeuchi (竹内宏彰) avait annoncé la production en tant que producteur de ce film Ichirin-sha, mais c’est maintenant avec une nouvelle bande annonce de 7 minutes que l’on peut vraiment découvrir ce que pourra être ce long métrage de 75 minutes. Lire la suite

Interview avec Mangawebstore

J’en avais déjà parlé dans cet article et j’en ai donc profité pour tenter d’avoir une petite interview avec l’un des patrons qui se cachent derrière le site mangawebstore, qui je le rappelle est une nouvelle figure du VOD dans l’animation et qui propose quelques éléments à ce jour innovants. Voici donc la dite interview :

Q. Peut être serait-il intéressant tout d’abord de nous parler de vous et de comment vous avez connu l’animation japonaise.

F.L : Je suis Franck LALOUPO, directeur et co-fondateur de la société VIVATHINK et de la plateforme de téléchargement légale  Mangawebstore.com. Diplômé en Marketing & ebusiness, voici mon parcours : Webmaster chez rueducommerce.com, Webmaster/Webdesigner Freelance, puis réalisateur et producteur de programme de Sport Extrême urbain (DVD et WebTV).

Q. Comment vous est-il venu à l’idée de réaliser Mangawebstore ?

F.L :A l’origine mon frère « Serge » (directeur et co-fondateur également) et moi-même voulions réunir toutes nos passions dans un seul et unique projet. L’animation japonaise, la diffusion et  la création de site web. Ce qui était certain c’est que nous partions sur un site 100% Animation Japonaise.
A l’époque, la seule offre 100% mangas, 100% Web, 100% numérique était l’offre illégale. L’idée était donc de proposer une alternative et de rattraper le retard de l’animation japonaise dans le domaine.

Lire la suite

Informations sur le projet de la JaniCA

J’ai déjà voulu en parler, j’avais même twitté un moment une news de ANN sur le sujet mais maintenant qu’on a un peu plus d’informations complémentaires, il est intéressant de regarder de plus près ce projet. J’en avais parlé dans un ancien article, la JaniCA (Japan Animation Creators Association) est un groupe constitué par plusieurs personnalités travaillant dans l’animation et luttant pour défendre leur profession, qui est en ce moment clairement  dans la précarité (des animateurs payés 900 euros/mois pour des horaires interminables). Cette association est actuellement en train de monter un projet pour aider et former des nouveaux animateurs de talents à travers des courts métrages financés par le gouvernement grâce à son agence des affaires culturelles. Il y aura 4 court métrages de 23 minutes et ayant chacun un budget total de 38 millions de yen, en fait ce budget représente ce que donne le gouvernement, il peut être plus important mais les frais sont alors à la charge du studio qui s’en occupe. Quatre studios sont concernés : Ascension, Telecom Animation Film, P.A. Works et Production I.G. Ces studios ont été choisis parmi 60 autres pour leur volonté continue de former de jeunes animateurs, le fait qu’ils ont déjà eu des résultats dans la production d’animation et qu’ils soient basés au Japon. A savoir que la JaniCA n’est pas intervenu dans le choix de ces studios, le choix a été réalisé par un comité composé d’experts dans l’industrie de l’animation jugeant sur plusieurs critères que je vais réduire grossièrement en trois parties :

  1. Les animateurs inclus dans le projet. Bien évidemment le projet doit rester dans l’optique de la démarche et ainsi proposer des jeunes animateurs. Il ne faut pas seulement s’imaginer la tête de liste mais aussi des animateurs clés (environ une 40e). Il faut aussi que les animateurs expérimentés jouent un rôle prédominant de formateur (3 animateurs expérimentés en keyframe au minimum), y compris le directeur du projet.
  2. Il faut que le studio possède un savoir faire capable de fournir une formation adaptée pour ces jeunes animateurs. Ils observent ainsi les conditions du studio, son matériel et son savoir technique.
  3. Ils jugent la qualité du projet en lui-même. Lors de la proposition du projet par les studios, la commission avait déjà en main le script de la production, des ébauches de character design ainsi que le storyboard d’une preview d’une minute de la série.

Lire la suite