[Noël 2011] Seto no Hanayome – Lueur dans la comédie lycéenne

Voilà le billet spécial noël spécialement demandé par mes confrères blogueurs dans le cadre du projet de nïioël 2011 ! Tentons de résumer ça rapidement (de toute manière vous avez sûrement déjà lu le concept sur un autre billet) : 17 blogueurs recrutés au peigne fin (#élites) – 17 listes proposés par ceux-ci – 17 x 16 = 272 votes – un billet à rendre pour le 24 au soir – une nouvelle période de procrastination – un espoirs d’un superbe billet K-On reporté pour cause de flemme – encore plus de retard sur les exam – une bonne raison pour passer nowel sur IRC. Sinon pour plus d’informations, passez sur le billet explicatif de sieur Nyo.

Alors que Pika a publié le dernier tome du manga School Rumble il y a un mois, je me suis attaqué à son successeur le plus direct, bien qu’assez différent : Seto no Hanayome qui écume entre une réussite certaine et pourtant aussi un manque d’un autre coté. Je trouve intéressant de faire ici la comparaison entre cet animé et School Rumble, tout simplement car je considère le manga de Jin Kobayashi comme l’un des plus réussi, et surtout sans équivalent dans son genre, cela permettant de mettre facilement en relief les défauts de ce qui reste tout de même une bonne série. Lire la suite

En quoi Masaaki Yuasa est un réalisateur génial, contemporain et postmoderne

On en dira jamais assez sur Yuasa de mon coté, c’est donc pourquoi j’en rajoute encore une couche sur le blog. Mais plutôt que de parler de ses œuvres, j’aimerais aujourd’hui expliquer le pourquoi j’aime tant Yuasa, pourquoi il reste pour moi un réalisateur hors pair, et sans concessions mon favoris. Un sujet plus personnel, plus intime, étant donné que je vais tenter (je dis bien tenter) de parler un peu de philosophie de vie, alors même que je ne suis personnellement pas vraiment un professionnel en la matière. Mais cette facette est la pierre angulaire de mon intérêt pour se réalisateur, qui a réussi à me toucher comme aucun autre. Lire la suite

Bilan : Ces billets qui n’ont pas vu le jour

La fin de l’année approchant, il est temps de faire un petit bilan de la situation du blog durant cette année 2011. Avec environ 20.000 visites (soit 5000 de plus que l’an dernier), le blog évolue tranquillement à son rythme, ce qui n’est pas un mal. Il franchira d’ailleurs bientôt la frontière des 40.000 visiteurs uniques, un chiffre que je trouve à la fois hallucinant car je ne m’attendais absolument pas à ça quand je me suis lancé, mais aussi plutôt ridicule quand je me rends compte que c’est la moyenne de vue d’un seul billet de danny choo, m’enfin. Au lieu de faire un billet dans le genre "meilleurs animes année 2011" que d’autres feront bien mieux que moi, je vais plutôt faire un regroupement de tous les billets avortés qui auraient dû voir le jour sur le blog durant cette année, mais qui pour des raisons assez différentes n’ont jamais été terminés. Let’s go.

Lire la suite

Regroupement d’interviews : Question d’éthique

Aujourd’hui un article suite à une discussion que j’ai eu avec Tetho grâce à l’un de mes tweets après avoir partagé mon intérêt à vouloir voir la création d’un lieu qui regrouperait l’ensemble des interviews disponibles sur les personnalités de l’animation japonaise. |!| Une question de nuance est à intégrer avant de réagir à cet article, il est bon de faire la distinction entre une pensée personnelle et ce que l’on ferait dans la réalité, ainsi ce billet n’a pas pour but de vouloir appliquer ma pensée mais plutôt de seulement en faire le partage. Si je dis ça, c’est car je fais largement confiance à certains lecteurs d’utiliser ce propre argument pour dévier la discussion, ce qui n’aurait comme but que de pourrir l’idée de base. L’idée ici est ainsi plus à poser des questions que d’y répondre. Ceci dit, revenons en à nos tanukis.

Lire la suite

Phénix les OVA : Une belle continuité

Je vous avais déjà parlé de Phénix avec mon billet sur Phénix 2772 : Ai no Cosmozone, aujourd’hui je vais continuer de parler de l’adaptation du célèbre manga de Tezuka avec la série des 3 OVAs suivants qui se sont étalés durant deux ans, de 1986 à fin de l’année 1987, soit 6 ans après la film de Taku Sugiyama. En réalité on ne devrait pas parler d’une série de 3 OVA, étant donné que le 1er opus réalisé en 1986 est sorti dans les salles obscure, contrairement aux deux autres épisodes. Seulement au final ils sont en réalité très proches, le film fait à peine 10 minutes de plus que les deux autres chapites (1 heure au lieu de 50 minutes) et l’approche est la même.

Chaque épisode nous compte une histoire indépendante et suit un volume différent du manga (original) de Tezuka. Les trois OVA suivent ainsi les chapitres publiés de 1968 à 1970 dans le magazine de prépublication COM (magazine fondé par Tezuka à travers Mushi production et qui avait comme visé de promouvoir des nouveaux mangakas de talent), seulement dans le désordre. En effet l’ordre des chapitres dans le manga est : Yamato – Uchuu – Ho-o alors que la série des trois OVA suit l’ordre suivant : Ho-o – Yamato – Uchuu, même si cela n’a en réalité que peu d’importance dans leur visionnage. Lire la suite